« Chemin des sables en feu » dénonce les crimes du colonialisme français à Aïn Sefra

Les faits de la bataille de « M’zi », en mai 1960 dans les monts d’Aïn Sefra, témoignant des crimes du colonisateur français dans cette région du Nord-ouest du pays ont été mis en exergue par l’écrivain Brahim Sadok lors d’une vente-dédicace de son roman « Chemin des sables en feu » organisée samedi au musée public national Ahmed Zabana d’Oran.

Le roman  de 180 pages s’articule autour des événements de la bataille de « M’zi » qui avait eu lieu du 6 au 8 mai 1960 à Aïn Sefra dans la wilaya de Nâama.

Lire la suite de l’article sur : www.aps.dz